Tipico ma non troppo

Dans Tipico ma non troppo, nous nous retrouvons face aux figures et notions de la musique classique dans de pièces traditionnelles vénézuéliennes dont les arrangements nous font parfois penser au jazz.

Il s’agit d’une proposition inédite qui met en valeur la versatilité du hautbois en l’amenant dans un contexte autre que celui de la musique classique : la musique traditionnelle vénézuélienne.
Avec une exécution classique qui emploie tous les recours académiques, dans TIPICO MA NON TROPPO, Fernando Alvarez nous propose un parcours musical du Venezuela où les rythmes traditionnels se mélangent avec de touches du jazz pour un résultat surprenant et émouvant.

L’album a été lancé dans le cadre du Festival Venezuelan culture days à Calgary, Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *