«Soy una Caracola»

Dans le cadre de l’exposition collective organisée par Passage de l’Art : «Le récit et sa capacité à créer de nouveaux mondes, de nouveaux mythes», Carmela Garipoli a presenté son oeuvre «SOY UNA CARACOLA».

«A travers son propre vécu, Carmela Garipoli explore la construction de l’identité de l’émigré ; celui qui n’est plus vraiment de là-bas mais pas totalement d’ici.


Être partout chez soi, se construire un territoire propre fait de vides, d’absences, de substituts, de rencontres, de découvertes, s’identifier, faire partie d’un tout. S’intégrer ? Additionner plutôt que choisir, ne pas oublier sans vivre par procuration.


Avoir deux cœurs au risque de souffrir le double? Dans quelle langue rêver? C’est où demain ?

Pour cette œuvre elle a spécialement créé une police de caractère où il manque systématiquement un petit morceau de chaque lettre. Est-ce vraiment une coïncidence ?


Les noms sont ceux de victimes de la terrible répression gouvernementale contre les jeunes manifestants dans un Venezuela qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la dictature.» – Gilles Graber.

Jeudi 8 juin à 17h30
Galerie Passage de l’Art
1 rue du Rempart 13007 Marseille
Exposition du 8 au 22 juin 2017

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *