Les compositeurs

François Rossé

Catire quita pesares contésteme esta pregunta: ¿Cuál es el gallo que siempre lleva ventaja en la lucha y aunque le den en el pico tiene picada segura?

Alberto Arvelo T.

François Rossé

Après un premier abord de la musique en autodidacte, François Rossé confirme ses études musicales au Conservatoire de Strasbourg et l’Ecole Normale de Musique de Paris en ce qui concerne le piano, au CNSMD de Paris sur la plan de l’écriture, de l’analyse musicale et de la composition musicale (classe d’Olivier Messiaen). Depuis plus de trente années, ses engagements sont multiples et très diversifiés tant au niveau des écritures que de l’oralité souvent en bonne complémentarité à l’instar des concrètes traditions européennes historiques.

Une attitude, que l’on pourrait qualifier de “primitiviste”, s’est avérée être, pour lui, une démarche particulièrement pertinente et fructueuse. Il a essayé notamment de saisir dans les différentes musiques (et toutes manifestations humaines plus généralement) ce qui relevait des fondements humains généraux en rapport avec les mécanismes biologiques et sociaux afin de mieux distinguer ce qui nourrissait les spécificités culturelles locales historiques, géographiques et sociales.

Il s’avère que cette démarche semble particulièrement en phase avec la dynamique actuelle liée aux confrontations des diverses cultures. Bien entendu, la question de la relation entre écriture et oralité n’est pas la moindre à soulever ni celle de la transmission.

Outre ses engagements dans les espaces de l’oralité, son répertoire en écriture comporte à présent plus de 600 unités très différenciées dans le contenu et les enjeux musicaux et sociaux. Il est régulièrement invité en France et à l’étranger pour des spectacles, concerts et master class.

Paul Desenne 

Suivant l’humeur des chroniqueurs, la musique de Paul Desenne se trouve répertoriée dans les rubriques : musique contemporaine, avant-gardiste, néo folklore ou inclassable.

Paul Desenne est né à Caracas en décembre 1959 d’un père français et d’une mère américaine. Il a commencé ses études de composition à l’âge de 14 ans. En tant que violoncelliste, il est devenu un des membres fondateurs de l’orchestre des jeunes Simon Bolivar en 1977. Ensuite il s’est installé à Paris, pour préparer des études à l’Ecole Normale Supérieure, parallèlement, il privilégiera l’étude du violoncelle, avec Michel Strauss et Philippe Muller, ainsi que la composition avec Marc-Olivier Dupin, au Conservatoire Supérieur de Paris. Il vit aujourd’hui au Venezuela.

Paul Desenne